Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 17 août 2012

Seigneur, ayez pitié de tous les pauvres....

 

Notre point d'appui comme disait Follereau
c'est l'AMOUR,
c'est le seul mot assez grand
pour renfermer le bonheur
mais le bonheur c'est d'abord
le bonheur des autres,
c'est le refus,
c'est le dégoût d'être heureux tout seul.

 

 

 

 

 

Seigneur,
apprenez-nous à ne plus nous aimer nous-mêmes,
à ne plus nous contenter d'aimer les nôtres.


Apprenez-nous à ne penser qu'aux autres
et d'abord à aimer ceux qui ne sont pas aimés.

 

Faites-nous mal avec la souffrance des autres.

 

Seigneur, donnez-nous la grâce de réaliser
qu'à chaque minute de notre vie,
de notre vie heureuse et par Vous protégée,
il y a des millions d'êtres humains,
vos fils, nos frères,
qui meurent de faim
et qui n'ont pas mérité de mourir de faim,
qui meurent de froid
et qui n'ont pas mérité de mourir de froid.

 

Seigneur, ayez pitié de tous les pauvres du monde,
pardonnez-nous de les avoir trop longtemps,
par peur honteuse, abandonnés.

 

Seigneur,
ne permettez plus que nous soyons heureux tout seuls,
donnez-nous l'angoisse de la misère universelle
et délivrez nous de nous-mêmes,
si telle est Votre volonté.


 
  Raoul Follereau

 

 

"vivre c'est aider  les autres à vivre" 

06:30 Publié dans Raoul Follereau | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foi, prière, méditation | |  Facebook

samedi, 17 janvier 2009

Un sourire

regards-mains-img.jpg

Un sourire ne coûte rien
et produit beaucoup,
Il enrichit celui qui le reçoit
sans appauvrir celui qui le donne,
Il ne dure qu'un instant,
mais son souvenir est parfois éternel,
Personne n'est assez riche pour s'en passer,
Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter,
Il crée le bonheur au foyer,
soutient les affaires,
Il est le signe sensible de l'amitié,
Un sourire donne du repos à l'être fatigué,
Donne du courage au plus découragé
Il ne peut ni s'acheter, ni se prêter, ni se voler,
Car c'est une chose qui n'a de valeur
qu'à partir du moment où il se donne.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu'un
qui ne sait plus sourire,
soyez généreux donnez-lui le vôtre,
Car nul n'a autant besoin d'un sourire
que celui qui ne peut en donner aux autres.

Raoul Follereau

06:30 Publié dans Raoul Follereau | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook