Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 02 mars 2016

j'ai rencontré un saint.

10245398_640640609352081_1881359691182090549_n.jpg

« Dans ces lieux arides,

j'ai rencontré un saint.

 

Je ne dis pas un être parfait.

Je ne dis pas un homme sans péché et sans faiblesse.

 

Je dis un saint.

 

C'est-à-dire quelqu'un à travers qui passe la lumière

comme à travers un vitrail de cathédrale...

 

Il vivait dans la lumière

et il a projeté un peu de sa lumière sur moi.

 

À son contact,

j'ai connu une grande paix:

je me suis peigné l'âme. »

 

Gérard BLAIS, Un cri dans le désert,

Le Griffon d'argile 1987

 

 

13:49 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 05 décembre 2015

Mon Dieu, merci d'être là.

DSC08011R2.jpg

Aujourd'hui, je souhaite Te prier, mon Dieu.

Pourtant, mon esprit est vide et s'évade au-delà des mots
pour laisser mes pensées s'abandonner au loin ;

mon regard s'attache au jardin dont l'hiver a dénudé les arbres
et où les feuilles mouillées au sol ajoutent à la désolation d'un ciel gris et bas,
et que la bruine appesantit encore.

  Tout est silence dehors et fait penser à la mort.

  Pourtant, ne devrais-je pas me réjouir de cet hiver
qui me semble à certains moments n'en pas finir...

N'est-il pas là pour nourrir une nouvelle saison ?

La sève ne monte pas encore dans les arbres,
mais elle est toujours présente,  bien que je ne puisse la voir.

  Et ma sève à moi, celle de ma Foi ?

Où se trouve-t-elle ?

  Parfois, dans mon coeur, c'est aussi le désert, la désolation.
Dans mes prières aussi.
Ma Foi est pourtant là .... endormie,
certainement en train de se préparer pour un nouveau printemps.
Il me faut patienter.

Toi, Tu patientes tellement avec nous ! 
Et quel printemps quand, tout à coup, un jour,
ma prière sera plus porteuse que les autres fois.

C'est alors un bonheur si complet, si bon, si chaud,
comme quand le soleil vient vous chauffer la peau,
mais là, c'est Ta présence qui me brûle de l'intérieur.

  Donne-moi donc la force de vouloir Te chercher
même quand je ne Te vois pas,
quand je ne Te sens pas.

Rappelle-moi que Tu es là.

  Quand je tente de Te consacrer un peu de temps

et que ce temps me paraît vide,

rappelle-moi qu'il est quand même tout empli de Toi.

  Comme je peux être aveugle et sourde, parfois.

  Mon Dieu, merci d'être là.

  Tout simplement là.

Marie-Noëlle Carpriau

 

11:23 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 26 février 2014

Seigneur, ralentis mes pas

259955_528835887143893_1074072098_n.jpg

Ralentis mes pas, Seigneur.
Calme les battements de mon cœur

en tranquillisant mon esprit. 


Freine ma marche
par la vision de l’infini du temps.

Accorde-moi, dans la confusion de ma journée, 
le calme des collines éternelles. 

Brise la tension de mes nerfs
avec la musique apaisante des rivières
qui chantent dans mon souvenir.

Aide-moi à découvrir
le pouvoir guérisseur du sommeil.

Apprends-moi l’art de prendre des vacances-minutes
pour admirer une fleur, bavarder avec un ancien ami,
ou en faire un nouveau, caresser un chien égaré, 
regarder une araignée tisser sa toile, 
sourire à un enfant,
lire quelques pages d’un bon livre.

Rappelle-moi chaque jour que la course 
n’est pas toujours au plus pressé 
et que vivre mieux n’est pas vivre plus vite. 

Encourage-moi à regarder
vers les hautes branches du grand chêne 
et à me rappeler qu’il a grandi lentement.

Ralentis mes pas, Seigneur,
et enseigne-moi à plonger mes racines profondément
dans le sol des valeurs les plus durables de la vie. 
afin que je grandisse vers les étoiles de mon plus haut destin.
 
Charles Delhez

18:52 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 12 février 2014

comme un papillon

 

foi,prière,méditation

 

Chaque fois que j’essaie de me libérer des ombres
pour me laisser envahir par ta lumière,
c’est ta Résurrection qui m’envahit.
  

Une folle espérance, alors, me donne envie de vivre,
me met "en vie" de vivre
et bouscule l’ombre des tombes (...).
Parce qu’en toi, un jour, libéré de ma guangue,
je m’éveillerai "papillon".
  
 
Chaque fois que j’accepte, au lieu de les subir,
les petits renoncements quotidiens,
mes petites morts quotidiennes ;
chaque fois que je m’efforce
de transformer ma mauvaise humeur en sourire,
c’est la Résurrection qui entre dans ma vie.
  

 
Alors, comme un papillon,
 
je meurs et je deviens...
 

08:51 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foi, prière, méditation | |  Facebook

mercredi, 22 janvier 2014

je t'en prie , Père....

3489055742.jpg

 

Aide-moi 
Je t’en prie, Père, 
quand on me tend la main, 
quand on tourne vers moi un regard de tristesse,
quand on m’implore en silence, 
quand on crie de douleur à ma porte, 
aide-moi à ne pas fermer les yeux, 
à ne pas presser le pas, 
à ne pas regarder tout droit devant moi.
Aide-moi à m’approcher, à écouter,
à compatir, à partager, à soulager.
Aide-moi à être le prochain 
de tous ceux et celles qui s’approchent de moi.
 
Jean-Yves Garneau

20:19 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 19 janvier 2014

le sablier

 

59797_152966161404982_100000747973427_296709_6848885_n.jpg

 

Seigneur,

Je suis comme un sablier
Ma vie s’écoule, comme par distraction,
Elle s’épuise au fil du temps qui passe.
Je suis parfois fatigué de la vie,
J’en perds le goût,
Le vide s’installe, mes énergies s’épuisent ...

Ma foi glisse et fuit comme le sable
Mon espérance est presque vide
Mon goût des autres diminue
Bientôt, il ne restera plus rien.

En bas, inerte, il y a mon passé
Retourné en poussière
Les déceptions qui s’accumulent
Les échecs, en tas,
Les ruptures, les souffrances,
Tout ce qui m’empêche d’oser la vie.

Seigneur, je compte sur toi
Viens retourner mon sablier,
Convertis mon cœur.

Fais-moi la grâce de rencontres renversantes.
Que ma vie reparte,
Chargée de mes petites audaces,
Gonflée de mes émerveillements,
Lestée de mes quelques réussites,
Pesante de l’amour reçu des autres,
Et grave de Ton Amour.

Ne laisse pas la mort créer le vide,
C’est le plein vivant qui te fait honneur.

Jean François Meurs

19:45 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 10 janvier 2014

écoute.....

550854_295944773810836_184453284959986_743850_1751180144_n.jpg

Ecoute !
Quelqu'un parle...
Quelqu'un parle hors de toi
qui n'est pas toi

Attendras-tu longtemps encore
pour l'accueillir et l'aimer ?

Ouvre les yeux !
Quelqu'un te regarde et te touche
Resteras-tu encore sans geste et sans réponse ?

Offre-toi à sa lumière !
Dans le contre-jour de l'Autre
tu seras arraché(e)  à ta pesanteur,
et se dessinera alors
ton vrai profil

Suzanne Schell

18:13 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 13 décembre 2013

Je suis toujours dans l’instant présent

994989_654054397980855_1796872663_n.jpg


Je suis toujours dans l’instant présent.
Mais je ne m’en aperçois pas toujours.
Et pourtant, ce n’est que lorsque j’en ai vraiment conscience
que j’ai accès à toutes les possibilités que m’offre cet instant.
Autrement dit, je vis.

Je passe des heures devant mon ordinateur, et le temps vole.
Je me perds dans la lecture d’un livre,
et je m’aperçois soudain que c’est l’heure du repas.
Je reste des heures devant la télévision,
sans même ressentir le besoin de savoir où je suis.
Je suis comme une locomotive :
la seule chose que je vois, ce sont les rails qui s’étirent devant moi.
C’est comme si le paysage que j’ai sous les yeux n’existait pas.

Seigneur, rends-moi consciente
que mon paysage intérieur est beaucoup plus riche
que celui qui m’entoure, au-dehors, même s’il est fascinant.
Car c’est mon paysage intérieur qui donne du sens au paysage extérieur.


Rends-moi attentive, Seigneur, à la façon dont j’accueille,
instant après instant, ce que les circonstances proposent.


Quand je saurai vivre l’instant avec toi,
sur la même longueur d’ondes,
le temps ne me manquera plus.

Lore Dardanello
"Prières pour ceux qui n’ont pas le temps" - Editions Salvator 

16:03 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 06 novembre 2013

L'amour une émotion qui s'use ?

xc9pd817.jpg

Une émotion qui se redécouvre sans cesse !

Une émotion que l'on ne peut maîtriser mais que l'on peut nourrir, attendre et chercher...

Et qui dans ce cas revient toujours plus forte, d'autant plus en contraste avec les passages de désert...On peut côtoyer ceux qui nous sont les plus chers sans même les voir. Quotidiennement !

 Époux ou épouse, mais aussi dans la relation avec Dieu.

 On n'écoute plus, absorbés par nos activités et nos pensées dont l'autre est exclu !

On peut ainsi parler, écouter faire quelque chose pour l'autre sans que l'autre n'existe vraiment dans nos coeurs, dans nos pensées, dans nos gestes ou nos paroles...Et soudain, sans même comprendre pourquoi, quelque chose brise cette glace, nous montrant notre besoin de relation authentique, profonde et sincère.

On aime !

Bruno LEROY.

11:27 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 02 novembre 2013

La mort est là !

lacroix.jpg

Seigneur,
la mort est là,
toute proche.

Je ne suis pas rassasié d’aimer la vie,
mais c’est l’heure.


A la pensée que je ne verrai plus
l’aurore blanchir la fenêtre annonçant de nouveaux matins,
je me révolte et je m’indigne.


Pourquoi m’imposer longtemps la vie
si je ne suis pas immortel ?

Je vais découvrir qui je suis
dans le miroir de la vérité
que sont tes yeux.


Je tremble et j’ai peur.
Ne t’approche pas de ma face.


du passé vont surgir les traces des actes troubles
que je veux oublier.
Comment ?
Que dis-tu ?
Est-ce vrai ?
Ils sont effacés.

Tu pardonnes.
J’ai tant récité le Pater,
salué l’esprit d’enfance,
usé le temps avec les déracinés sans logis
ou les handicapés sans mémoire,
que nous avons échangé, toi et moi,
la miséricorde.
Celle qui ouvre les portes du paradis retrouvé.
Blotti dans tes bras de ressuscité,
je regarde calme,
le miroir de tes yeux.
Une joie étrange et simple pour toujours
s’empare de mon être.
Alléluia !

 Georges Hourdin

20:04 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 20 octobre 2013

rends mon coeur assez humain

67222_156346087733656_100000747973427_312438_6896463_n.jpg

 

Seigneur Dieu,
rends mon coeur assez humain
pour que mes frères,
en y entrant,
se trouvent chez eux;
rends mon coeur assez pur
pour qu'ils s'y sentent aussi chez toi,
pour que,
dans l'oubli complet de moi-même,
je devienne simpliment
un terrain de rencontre
entre toi et mes frères
et que, pour eux,
tu ne sois plus un Dieu inconnu
et lointain,
mais un Dieu tout proche et compatissant.
Amen

Mgr Marius Besson

___________

 

09:03 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 19 octobre 2013

La prière du clown

1be15ed2.jpg

Seigneur,
Je suis un pauvre type mais je t’aime.
Je t’aime terriblement, à la folie :
Je ne sais t’aimer que comme ça
Parce que je ne suis qu’un clown !

Il y a déjà bien des années
que tu m’as façonné de tes mains,
Bientôt peut-être arrivera le jour où je retournerai vers Toi...
Ma besace est vide, mes fleurs fanées et décolorées,
Seul mon cœur est intact.

Ma pauvreté m’effraye
Mais ta tendresse me console.
Je suis devant toi comme un vase cassé,
Mais même avec les morceaux
tu peux en faire un autre qui te plaise ...

Seigneur, qu’est-ce que je te dirai
quand tu me demanderas des comptes ?
Je te dirai que ma vie, humainement, a été un échec,
Que j’ai volé très bas.

Seigneur ! accepte l’offrande de ce crépuscule...
Ma vie comme une flûte, est pleine de trous...
Mais prends-la dans tes mains divines.
Que ta musique passe à travers moi
Et parvienne jusqu’à mes frères les hommes,
Qu’elle soit pour eux rythme et mélodie
Qui accompagnent leur route,
Qu’elle soit simple, pure et douce pour leurs pas fatigués.

05:57 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

mardi, 24 septembre 2013

l'arbre

L'arbre
 

foi,prière

 Tous les maîtres affirment que le trésor spirituel  est une découverte solitaire.

Alors, pourquoi sommes-nous ensemble ? demanda un disciple à son maître.

- Vous êtes ensemble parce que la forêt est toujours plus forte qu’un arbre isolé, répondit celui-ci.

La forêt conserve l’humidité, résiste mieux à l’ouragan  et contribue à la fertilité du sol.

Mais, ce qui fait la force de l’arbre,  c’est sa racine.....Et la racine d’une plante ne peut pas aider  une autre plante à pousser.

“Etre ensemble avec un but commun  et permettre que chacun se développe à sa manière.......voilà le chemin de ceux qui désirent communier avec Dieu

Paulo Coelho

02:12 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foi, prière | |  Facebook

lundi, 23 septembre 2013

Seigneur, conduis-moi là où tu veux...

 Seigneur

conduis-moi là où tu veux
que je dirige mes pas ;

 
Fais que j'aille au devant
de ce que tu veux que je rencontre ;
 
 foi,prière,méditation
  
Dis-moi ce que tu veux que je dise,
et
Donne-moi de ne pas être un obstacle
sur ton chemin.
 
 
Mychal Judge
ofm

 

05:15 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foi, prière, méditation | |  Facebook

jeudi, 19 septembre 2013

Je danse pour toi, Seigneur!

 

SEIGNEUR, JE DANSERAI POUR TOI

 

prières,méditations

  

Seigneur,
tends-moi la main
et je danserai pour toi.

Dans ton amour pour nous,
tu as fait bien des pas.

 Tu as parcouru les routes poussiéreuses de Galilée
pour annoncer la Bonne Nouvelle.
Tu n'as pas reculé sur le chemin qui te menait
au Mont des Oliviers.


Et dans la beauté de ta résurrection, tu t'es révélé à tes disciples.
Tu en as même rencontré quelques-uns tout discrètement,
sur la route d'Emmaüs.

À chacun, à chacune.
tu as dit ta présence chaleureuse et ta fidélité.
Avant moi, tu as marché sur le chemin
où tu m'appelles aujourd'hui.

Dans mes ténèbres,
tu seras la lumière de mes pas.

Dans ma faiblesse,
tu seras la force de mon coeur.

Je sais que dans l'élan de ton esprit
je danserai ma mort
et que je sauterai jusqu'à toi.

_______


Jacques Dubuc

Prêtre québécois et danseur professionnel, décédé du cancer.
Extrait des Annales d'Issoudun,
 juillet-août 2000.
http://www.soeurs-mic.qc.ca/neuf/prier/danse.htm

 
 
 

06:15 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prières, méditations | |  Facebook

mercredi, 18 septembre 2013

Merci, Seigneur, pour tous ces autres

 

260594_2179639018850_1483163937_2429412_4748707_n.jpg

 

Merci, Seigneur, pour tous ces autres
Qui peuplent la terre avec moi.
Pour ces prochains et ces lointains
Sans qui je ne serais qu’un Robinson
Prisonnier de son orgueil solitaire.

Merci pour tous ce qui nous est commun,
Au long des siècles et des continents,
Tissant la longue tapisserie de l’humanité.

Merci aussi pour tous ce qui nous fait différents
Et dont les couleurs font chanter le tissu de la vie.
Donne-moi d’accueillir la richesse de ces diversités
Et d’y saisir la dimension de ton amour.

Pour ceux qui me sont les plus proches,
Familles, amis, voisins, camarades, collègues,
Qui cheminent à mes côtés au long des jours,
M’apportant chaleur, réconfort ou souci…,
Pour eux tous je veux te dire merci !

Te dire aussi merci tout simplement
Pour la vie qui continue.
Parce que le monde n’a pas commencé
Ni ne se terminera avec moi.

Ouvre mes yeux quand je m’enferme ou m’isole.
Envoie-moi des compagnons fraternels
Quand je déprime ou désespère.

Donne-moi d’être ce petit chaînon joyeux
De la grande caravane humaine
En marche vers cet avenir
Que ton Fils nous a dépeint
Aux couleurs de l’espérance.

!cid_image003_jpg@01CC3121.jpg

Michel Wagner, pasteur

 

08:10 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 17 septembre 2013

Des gens de tous les jours, lumières dans la nuit

foi,prières

 

Il y a des gens, comme ça, qui respirent le calme,
le calme et la tranquillité.
Il y a des gens qui sont comme des lumières dans la nuit,
Comme des braseros au plus fort de l'hiver.
Des gens qui, lorsqu'ils vous regardent, tout s'apaise.

Quand ils parlent, tout en nous se fait attente, écoute !
Quand ils vous tendent la main,
on a envie d'être veilleur...
Oh ! Ce ne sont ni des héros, ni des gens célèbres.
Ce sont des gens de tous les jours,
des petites gens comme on dit,
Mais des géants du cœur.

Ces gens-là ne font ni grandes phrases,
ni grands discours.
Ils sont là, un point c'est tout, et ça suffit!
Ne les cherchez pas au bout du monde.
Ils sont à portée de portes ou de portillons.
C'est peut-être votre boulangère ou votre épicier,
Votre voisin ou votre marchand de journaux.
Qu'importe: ce sont des gens comme vous et moi,
Des petites gens, des gens de tous les jours.

Pourtant, parfois, ce sont nos maîtres,
sans que nous le sachions,
ni qu'ils le sachent eux-mêmes.
Merci, petites gens de tous les jours,
Vous êtes les témoins de la grandeur de Dieu.

Robert Riber
dans 1000 textes “fenêtres ouvertes”

 

20:08 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foi, prières | |  Facebook

lundi, 16 septembre 2013

Va avec la force que tu as...

227578_208490969185834_100000747973427_613587_3583170_n.jpg

Mon frère, écoute-moi.
C'est vrai, tu te sens bien impuissant.
Tu es fatigué de tout et surtout de toi-même.
Mais, souviens-toi,
quelque part dans le vieux Livre, il est écrit :
« Va avec la force que tu as : n'est-ce pas Dieu qui t'envoie ? » (Juges 6,14).

Tu n'as que la force que tu as.
Mais va quand même.
Cette force t'est donnée par Celui
qui met en mouvement le soleil et les autres étoiles.
Elle doit te suffire. Elle te suffira.

Il te faut apprendre à être pauvre et à marcher avec peu.
Il te faut croire avec peu de foi,
espérer avec peu d'espérance et aimer avec peu d'amour.
 
La plante doit apprendre à pousser là où elle a été semée, et avec ce qu'elle a.
Elle ne choisit pas le terrain mais elle l'utilise.
Certes, c'est vrai, elle ne peut pas changer le monde,
mais la plus humble pâquerette peut fleurir son arpent de terre.

Prépare ta journée de demain
comme si c'était la dernière que tu aies à vivre sous ce soleil.
Alors elle sera peut-être la première d'une vie nouvelle.

Tu as peu de possibilités, certes,
mais elles te suffisent.
Pose ta pierre,
ainsi tu contraindras Dieu à construire la maison.

Sème ta graine,
Dieu devra bien la faire pousser.
Panse le blessé,
il faudra bien que Dieu le guérisse.

Alors, un jour, un jour bientôt peut-être,
la porte entr'ouverte de ta maison
laissera passer tant de silence
qu'il recouvrira les amertumes du jour,
tant de lumière
qu'elle envahira les ombres et les tristesses,
et tant d'amour
qu'il n'y aura plus ni cri, ni clameur, ni souffrance.
 
Alain Houziaux

14:00 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

écoute donc, Seigneur, cette humble prière

389855_241064509282619_154556057933465_615056_537191673_n.jpg

 

 

Aujourd'hui, Seigneur, je ne prie pas pour moi
mais pour celui qui, plus que moi, - est éprouvé.
Dans ta bonté, viens à son aide ;
Que ta lumière pénètre sa demeure
pour y réveiller l'espérance ;
Que ta présence le relève
afin qu'il porte avec courage
cette croix que toi-même a portée.
 
S'il lui faut un levier pour soulever sa peine,
qu'il trouve mon épaule comme appui.
Si c'est une parole qui doit le réjouir
place-la sur mes lèvres pour qu'il l'entende.
S'il cherche un coeur assez grand
pour déverser le trop-plein de son coeur,
élargis mon amour aux dimensions du ciel.

Seigneur, je te prie pour mon ami qui souffre.
Si tu ne peux suspendre son malheur
que ta force au moins soit avec lui.
Enseigne-lui que tout est rédemption
et que même l'épreuve est une voie royale
qui mène à ta lumière et à ta paix sereine.

Mais, n'as-tu pas relevé le paralytique,
donné la vue à l'aveugle et la santé au lépreux
en échange d'un peu de foi ?...
Aussi, je joins ma foi à la foi de mon frère
pour que tu soulèves à nouveau les montagnes
et que ta gloire se manifeste
dans sa chair et son coeur.

Écoute donc, Seigneur, cette humble prière
et exauce-la quand tu le veux
et comme tu le veux
car toi seul connais le véritable bien.
Que, bientôt rassemblés tous les deux dans la fête
nous puissions proclamer tes merveilles
et bénir ton saint nom.
Amen
 
Abbé Hilaire Léonard'Etienne

09:43 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

dimanche, 08 septembre 2013

Le fil électrique

 

374071_323933247672019_100001660393174_824916_721964472_n.jpg

 

Seigneur, moi je suis le fil.
Tu es la prise de courant.

 Tant que je reste branché sur Toi,
Un courant d’amour circule en moi.
Mais aussitôt que je me coupe de Toi,
Je  suis un fil mort, sans utilité aucune.

Aide le petit fil que je suis
À allumer beaucoup de lampes
Et à  inonder de lumière
les cœurs enténébrés.

Permets que je réchauffe les cœurs froids,
Que je perce  les cœurs durs
Et que je nourrisse les cœurs
affamés de Toi.

Seigneur, branche mon petit fil
au cœur de tous ceux
Que je rencontrerai aujourd’hui,
Afin de faire passer en eux
le courant d’amour,
Le voltage de l’espérance,
et l’ampérage de la charité. Amen.

Auteur inconnu 

20:57 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook