Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 07 décembre 2015

c'est Noël

avent,prière,noël

C'est Noël… chaque fois
Que tu souris de bon cœur,
Que tu sèmes la paix à pleines mains,
Que tu aimes de toutes tes forces.
Car alors, Jésus naît encore dans ton cœur.

C'est Noël…chaque fois
Que la paix l'emporte sur les guerres,
Que la fraternité domine les chicanes,
Que le dialogue dénoue les conflits,
Car alors Jésus naît encore dans le cœur du monde.

Noël,
C'est le Christ qui naît chaque jour pour toi,
C'est le Christ qui naît de nouveau en toi,
C'est le Christ qui naît encore aujourd'hui par toi.

Jules Beaulac

06:09 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : avent, prière, noël | |  Facebook

dimanche, 12 octobre 2014

Tu m'attires

 

prières

 Seigneur,


fais-moi connaître
ce que tu attends de moi,
au milieu des troubles de ce monde
et au milieu de mes troubles.

 
Tu m'as façonné
à travers les méandres de ma vie.
Telle une rivière,
ma vie a creusé son lit
sur la terre des humains.

Suis-je arrivé au fleuve
pour m'y mêler,
pour m'y fondre ?
 
Tu es le Fleuve,
je suis la rivière.

Tu m'attires
et je me glisse en toi
un peu plus
chaque jour.
 
 
 
 
Pour toujours !
 
 
Merci !
_________

 
Jules Beaulac

20:07 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prières | |  Facebook

samedi, 07 décembre 2013

Fait-il Noël ?

Fait-il Noël dans le coeur du monde ?
Fait-il Noël dans le coeur
des malades,  des vieillards,
des orphelins,  des veuves ?

Fait-il Noël dans le coeur des chomeurs,
des déshérités, des abandonnés, des prisonniers ?

Fait-il Noël dans le coeur des torturés, des exilés,
des réfugiés, des handicapés, des mal-aimés ?

Noël...

c'est un sourire à la personne souffrante,
c'est une main tendue à celle qui tombe,
c'est une bourse ouverte à celle qui crève...

Noël...

c'est quand tu partages ton toit avec le sans-logis,
c'est quand tu offres ta table à l'affamé,
c'est quand tu donnes ton manteau au pauvre...

Noël...

c'est une larme essuyée aux yeux d'un enfant,
c'est ta main dans la main de l'aveugle égaré,
c'est ton baiser à la vieille du foyer...

Il fait Noël dans le coeur des gens
chaque fois que la contrainte se transforme en liberté,
que le pouvoir se fait service,
que l'arrogance devient humilité...

chaque fois

que la tendresse accompagne l'amour,
que la douceur colore le dévouement,
que l'amabilité tient la main du service...

chaque fois

que la paix remplace la guerre,
que la gratuité détrône la rentabilité,
que la joie l'emporte sur la tristesse...

Tu fais Noël

si tu ouvres tes yeux pour contempler,
tes mains pour donner,
ton coeur pour aimer...

si tu partages ton pain avec plus pauvre que toi,
ton temps avec plus occupé que toi,
ton sourire avec plus triste que toi...

si tu peux donner ton pardon,
semer la joie,   soulager une misère...

Je rêve d'un Noël tout blanc !

d'un Noël tout joyeux !

d'un Noël tout partagé !

Jules Beaulac

15:46 Publié dans Jules BEAULAC, Noêl | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noël, priéres | |  Facebook

mercredi, 02 octobre 2013

CHOISIS DONC D'AIMER

0-Ami-J'ai_besoin_d'un_ami-jc_005_1.jpg

  Lorsque tu ne sais plus aimer ou t’intéresser aux autres,
tu commences à vieillir.
De fait, quand tu es capable d’aimer pour de vrai,
tu ne vieillis pas.
L’absence d’un réel amour rend les jeunes bien vieux ;
et la ferveur d’un amour toujours vivant
donne la joie de vivre
aux gens du mi-temps de la vie.

C’est dans ta tête que les idées naissent,
mais c’est dans ton coeur qu’elles grandissent et se développent.
La mémoire de ton coeur est essentiellement primordiale
pour grandir et vivre
au coeur de ta vie !

Fais confiance aux personnes que tu rencontres
car elles sont très souvent
bien meilleures que tu le penses.
Fais aussi confiance au temps
qui jouera en ta faveur
si tu montres de la patience envers lui.

Fais aussi confiance aux petits détails de la vie
car c’est à travers eux que bien souvent
la vie reçoit toute sa lumière et sa force.

Ce n’est jamais perdre ton temps
que d’en prendre pour parler aux gens,
les écouter et pour de vrai … aimer.
Pourquoi être si pressé ?

Oui, pratique ton sourire, le vrai,
celui qui vient de ton coeur.
Il illumine la nuit des gens ;
il réchauffe les coeurs froids ;
il transforme les attitudes ;
il fait naître l’espérance et le goût de vivre !
On ne peut résister au vrai sourire de ton coeur !

Tu apprends beaucoup quand tu sais écouter,
regarder et toucher les personnes ;
même celles qui te semblent plus démunis.
C’est du temps gagné pour semer la tendresse et l’amour !

Garde aussi pour toi de précieux temps de solitude
pour calmer les vagues sur le lac de ton âme,
et surtout pour entendre les musiques
qui chantent au fond de ton coeur.
Ainsi, tu te connaîtras et tu entreras
dans le pays de la paix et de l’équilibre.
Là seulement, tu découvriras le chemin
qui mène au coeur des autres.

Chaque personne garde bien précieusement
un secret dans son coeur.
C’est une intimité de droit inviolable !
Seul l’amour peut en décider
la révélation en temps opportun.

Les grandes blessures d’angoisse,
de rejet et de dépréciation personnelle
ne se cicatrisent qu’avec le temps et beaucoup d’amour !
Le temps et l’amour font renaître la confiance !

La nature t’apprend beaucoup aussi
quand tu sais la regarder,
l’écouter et la toucher.
Voilà un savoir aimer.

 Ce n’est pas gaspiller de ton temps aussi
que d’en perdre pour écouter siffler le vent,
pour marcher dans les feuilles mortes de l’automne
et t’y enrouler comme le font les enfants,
et pour regarder tomber la pluie
et la neige toute blanche.

 C’est beau, c’est sain, c’est pur ;
ça aide à vivre que de marcher tout doucement
dans la nature et d’admirer les fleurs des champs,
les oiseaux, les nuages, le ciel et la vie !

Eh bien, toutes ces pensées que tu viens de lire,
crois-moi, elles renferment des trésors importants
et des valeurs essentielles pour ta vie de chaque jour.

Il y a du bonheur dans ton coeur et dans ta vie !
Regarde bien autour de toi !

Le bonheur te donne rendez-vous !

Choisis d'aimer avec le sourire de ton coeur !

 

Jules Beaulac (1933 - 2010)

00:40 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 28 septembre 2013

Viens me prendre avec toi

 

149251_571794232854951_604194065_n.jpg

 

Bien sûr,

il me coûte de quitter ces personnes

qui ont fait un bout de chemin avec moi,

que j’aime et qui m’aiment.

Et j’ai mal au cœur rien qu’à penser

qu’il faudra bien un jour nous séparer.

Mais tu m’attires comme la lune attire la mer,

comme l’aimant attire le fer.

De plus en plus,

ta force d’attraction s’exerce sur moi.

J’ai faim de toi.

Ne me laisse pas sur mon appétit.

Viens me prendre avec toi.

 Amen.

Jules Beaulac

10:06 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 26 septembre 2013

Pour une foi plus grande que les doutes

 

Je t'aime, Seigneur Tu es ma force .
Psaume 18,2

 prières

 

Seigneur,
je ne te le dis pas assez souvent,
mais je t'aime.

Je t'aime parce que je sais que tu m'aimes.
 Et cela me comble de joie.

Je t'aime aussi parce que tu ne me laisses jamais tomber,
même quand moi, je te laisse tomber.

Tu es un ami fidèle qui ferme les yeux sur mes bêtises
 mais jamais son coeur.

Je t'aime encore parce que tu m'as choisi,
avec mes qualités et mes limites,
pour travailler à ton projet d'amour.

Tu m'as fait confiance
jusqu'à vouloir avoir besoin de moi.

Je t'aime enfin parce que tu veux bien
que je vive avec toi pour toujours.

Oui, vraiment, ton amour va bien plus loin
que tout ce que j'aurais pu imaginer ou désirer.

Tu seras toujours mon meilleur. Amen.

Jules BEAULAC,
 Priez comme vous voulez, mais priez !

 Éd. Paulines 1984

05:08 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prières | |  Facebook

lundi, 02 septembre 2013

Toi l'Ami


Un ami aime en tout temps
Proverbe 17, 17

foi,prière

J'avais vécu des événements terribles cette semaine-là
et, dans mon coeur, c'était la nuit sans étoiles.

Toi, l'ami,

tu m'as écouté sans dire un mot, simplement.
Mais, dans tes yeux, j'ai vu toute la bonté du monde,
la bonté de Dieu presque.
Et c'est si bon un regard de bonté.

J'était au bord de la mort, ce soir-là,
et mon coeur était à la dérive.

Toi, l'ami,

tu m'as accueilli comme j'étais, sans plus.
Et, très chaleureusement, tu m'as serré la main, avec tes deux mains.

Dans tes mains, j'ai senti
toute la tendresse du monde,
la tendresse de Dieu presque.

Et cela m'a fait tellement de bien.

Toi, l'ami sans conditions,
toi, le grand frère sans frontières,
toi, le grand disponible,
je ne t'oublierai jamais.

Et je prie Dieu qu'il ne t'oublie pas
le jour de ta grande rencontre
avec
Lui.

Regarde-le dans les yeux avec ta grande bonté;
donne-lui une bonne poignée de mains avec toute ta chaleur;
mets ta main sur son épaule avec toute ton affection
et serre-le dans tes bras avec tout ton amour.

Il te recevra à coeur ouvert
comme tu m'as toujours si bien reçu.
Et tu te reconnaîtras sûrement
en
Lui.

Jules BEAULAC
 

04:16 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : foi, prière | |  Facebook

mercredi, 18 janvier 2012

Seigneur, j'ai rencontré aujourd'hui sur mon chemin tant de gens....

148728_162343930467205_100000747973.jpg

Seigneur, j'ai rencontré aujourd'hui sur mon chemin tant de gens !
J'ai vu des enfants encore tout neufs,
comme des fleurs à peine ouvertes,
qui m'offraient la fraîcheur de leurs sourires
et la candeur de leur amitié.

J'ai vu encore des jeunes,
le regard plein de lumière
et les mains tendues vers l'avenir
Promesses vivantes,
boutons tout prêts à s'ouvrir au soleil de la vie.

J'ai vu aussi des hommes et des femmes dans la force de l'âge,
qui cueillaient comme des fruits mûrs,
la beauté et la dureté de leur travail,
et qui étaient heureux de se sentir utiles.

J'ai vu également des personnes de tous âges qui,
telles des fleurs brisées,
tels des fruits avariés,
avaient été blessées par la vie :
mal aimés, mal partis, prisonniers, chômeurs, malades, esseulés,
déprimés, fatigués de vivre et de souffrir.

J'ai vu enfin des personnes
qui avaient donné leur vie pour te servir,
soit dans la prière,
soit dans la souffrance,
soit dans l'aide aux autres.

Et je me disais : C'est tous ceux-là que tu aimes.
Tu n'en rejettes aucun,
tu ne veux pas qu'un seul d'entre eux ne se perde.
Ils sont tous tes enfants bien-aimés.
Donne à tous, de plus petit jusqu'au plus grand,
de plus faible jusqu'au plus fort,
du plus croyant jusqu'au plus incroyant,
donne-leur à tous de se savoir aimés,
de se sentir aimés de toi,
et de grandir en paix, en joie, en harmonie,
au soleil de ton amour.

AMEN

18:10 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

dimanche, 05 juin 2011

Seigneur , je suis ton jardin

fleurs enfant.jpg

Seigneur, je suis un jardin tout prêt pour toi.
Viens l'ensemencer par ta Parole.
Viens l'arroser par ma prière,
Et que le soleil de ton amour
fasse tout pousser en beauté et en quantité.

Je suis ton jardin :
fais-moi produire de beaux fruits de paix et de joie,
de bonté et de tendresse,
de douceur et de pardon.

Garde-moi dans l'ombre de ta main,
dans la fraîcheur de ton coeur.
AMEN.

Jules Beaulac

13:51 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 24 mars 2011

Ô Marie, mère de Jésus et notre Mère

   1353315754.jpg

 

Ô Marie,
toi qui as vécu avec ton fils Jésus,
toi qui l’as vu,
entendu et touché,
toi qui l’as tendrement aimé,
...aux jours de joie comme aux jours de souffrance,
montre-nous Jésus,
donne-le-nous encore aujourd’hui.

Dis-nous qu’il ne cesse jamais de nous aimer.
Redis-nous jusqu’à quel point nous comptons pour lui.
Rappelle-nous qu’il s’intéresse à tout ce qui nous arrive.
Répète-nous qu’il nous porte dans ses bras
quand ça va mal pour nous.
Et grave en nos coeurs
qu’il ne nous abandonnera jamais.

Ô Marie, mère de Jésus et notre Mère,
prie pour nous, veille sur nous.
Amen.

Jules Beaulac

09:48 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 27 mai 2010

Pour les fleurs qui offrent leur sourire

prières

 

Pour les fleurs qui offrent leur sourire
Pour le blé qui pousse sans rien dire
Et pour les fruits qui bientôt vont mûrir.

MERCI  !

Pour la source qui te donne à boire
Pour la brise qui rafraîchit le soir
Pour les étoiles qui brillent dans le noir.

MERCI  !

Pour les moucherolles qui font des ronds dans l'eau
Pour les hirondelles qui patrouillent là-haut
Pour les écureuils qui ne courent jamais trop.

MERCI  !

Pour les bateaux de papier qui flottent sur l'étang
Pour les cerfs-volants qui se balancent au vent
Pour les trains de bois qui glissent sur les bancs.

MERCI  !

Pour les pique-niques à la campagne
Pour les randonnées à la montagne
Pour les noces même sans champagne.

MERCI  !

À Toi, le Maître de la nature
À Toi, Beauté toute pure
À toi, l'Amour sans souillure
Puissance, honneur et gloire à jamais !

_____________

Jules Beaulac

 

07:00 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prières | |  Facebook

lundi, 17 mai 2010

une simple pierre

 Toute la mer monte
pour une seule pierre qu’on y jette.

Pascal

20080106742réduite.jpg

Tu te dis peut-être :
« Je ne suis rien, je ne vaux rien,
je ne fais rien ou si peu,
que ça ne vaut pas la peine
qu’on en parle. »

Et pourtant,
la moindre chose
qui rend le monde meilleur,
la moindre parole
qui donne de l’espoir à quelqu’un,
est une pierre qui fait monter la mer.

Souviens-t-en
aux jours de déprime.


Et continue
de jeter des pierres
dans la mer du monde.

Jules Beaulac

 

09:12 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prières | |  Facebook

mardi, 14 avril 2009

Regarde le petit enfant qui marche

 

Regarde le petit enfant qui marche


en tenant la main de son père.
Il n'a pas peur un seul instant :
il a confiance,
la confiance de celui qui se sait aimé.
Il sait, de conscience certaine,
que son père ne le conduira pas dans le fossé.
Et, aveuglement,
il marche,
guidé,
soutenu,
aimé.

Le jour où nous aurons compris
qu'il en est ainsi avec notre Père du ciel,
nous aurons fait un bon bout de chemin
sur la route de la foi.
Notre Père nous aime.
Il ne nous conduira pas
dans le ravin,
mais au chemin de la paix et de la joie.

Jules Beaulac

05:20 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foi, prière | |  Facebook

mardi, 10 mars 2009

Ne Cultive pas la haine

TENDR.jpg

Ne cultive pas de haine
au jardin de ton coeur.
C'est à toi le premier
que tu ferais mal.
Ne garde pas de rancune
à la moelle de tes os.
C'est toi le premier
que tu briserais.
N'entretiens pas de vengeance
au creux de ta mémoire.
C'est toi le premier
qui en souffrirais

Pardonne.

Tu seras plus heureux.

Et tu feras plus d'heureux .

___________

  Jules Beaulac

 

05:51 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

samedi, 03 janvier 2009

Me voici devant Toi....

prière,beaulac

 
Seigneur, me voici devant toi, ce soir,
à la fin d'une autre année.
Prends ce que j'ai fait de bon et donne lui vie.
Quant à ce que j'ai fait de mal,
fais couler sur lui ta miséricorde.

Sur ma famille et mes ami(e)s
à qui j'ai pu faire de la peine,
dépose le grand manteau de tendresse.

Sur les personnes, que j'ai jugées,
hélas! étends l'ombre de ta paix.

À celles qui m'ont donné leur sourire,
prodigue la douceur de ton esprit.

Que ton amour soit avec nous tous en
cette journée que tu nous donnes encore!

Et, qu'au cœur de notre sommeil,
ce soir, ta lumière nous illumine.
Amen !

À la fin de cette année"
___________

Texte de Jules Beaulac

05:05 Publié dans Jules BEAULAC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prière, beaulac | |  Facebook