Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 octobre 2013

Si on regarde ...

5371_1200374444062_4432510_n[1].jpg

 

Il y a des personnes qui sont comme des lumières.
Des clartés : elles font lever les yeux.

Quand on les regarde
c’est comme une invitation à se redresser,
à quitter les positions assises de l’habitude.
À grimper sur la montagne avec elles.
À devenir un autre.
À suivre leurs traces pour devenir soi-même
dans le total épanouissement
des beautés cachées en nous.


Dans la vie,
beaucoup dépend des personnes
que l’on choisit de regarder.

Puisque d’une certaine façon on décide de les suivre.
Puisque d’avance on sait qu’elles vont nous entraîner.
Puisque d’une certaine façon, on se prépare à les ressembler.


Pas à les imiter ! Jamais !
Mais à inventer soi-même sa vie en se laissant éclairer.


Si on regarde celui qui ne craint pas
de parler avec courage pour dévoiler
les injustices et les méchancetés,
celle qui agit pour que chacun soit respecté….


Si on regarde celui ou celle
qui est toujours prêt(e) à rendre service,
à faire passer l’autre avant lui,
qui donne sans compter,
qui partage et lutte contre la pauvreté…


Si on regarde celui ou celle
qui met le sourire sur les lèvres,
qui n’utilise pas le coup de griffes,
qui place la bonté et la tolérance dans son regard et ses paroles,
qui ne juge pas…


Si on regarde Jésus de Nazareth
et son Évangile qui est une Bonne Nouvelle...

En regardant toujours la lumière,
elle finit par se poser sur le visage, elle y reste et le transfigure.

Charles Singer

 

09:12 Publié dans Charles Singer | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

J'ai laissé mes vieux habits,

1278796_374078072695784_2117974265_o.jpg

 

J'ai laissé mes vieux habits,
Mes habits de péché,
Mes habits du passé,
Et j'ai revêtu des vêtements nouveaux...

Pour Toi, je m'habille de fête !

Maintenant, mon coeur peut changer.
C'est comme si je devenais un enfant nouveau.

Tel un vêtement usé,
Le passé est quitté.

Pour Toi, Seigneur, je m'habille de fête.
Je t'aime, Seigneur Jésus.
Et le plus bel habit sur moi,

C'est ton amour.

Charles Singer

01:01 Publié dans Charles Singer | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 20 septembre 2013

Pour un temps, je me tairai

15.jpg

Pour un temps, je me tairai
De silence je m'entourerai, et de solitude,
et ce sera comme en plein désert.
Je t'écouterai, Seigneur,
et je te regarderai t'asseoir à la table de Zachée le voleur
et ouvrir les yeux de l'aveugle;
pleurer la mort de Lazare, ton ami,
et remettre sur pied ceux qui n'en peuvent plus;
pardonner à ceux qui crient des injures,
tout donner, ton corps, ton sang, ta vie
et ta joie d'aimer sans rien retenir pour toi.

Tes paroles, je les savourerai,
comme du pain frais au réveil.
Je les mettrai dans mon coeur
et en moi elles couleront comme une musique.
je les attacherai à mes mains
et en moi comme dans la terre
elles creuseront des sillons.

Pour vivre selon le coeur de Dieu,
je brûleria ce qui est inutile,
mes colères et ma dureté,
mes tristesses semblables à l'eau noire
qui coule sous le pont,
et mon désir d'avoir toujours raison.
je brûlerai au feu de Dieu
et je jetterai les cendres,
et mon coeur sera neuf
comme le soleil du matin
s'échappant du brouillard de la nuit.
 
Charles Singer

11:24 Publié dans Charles Singer | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

lundi, 24 décembre 2012

Amis, frères de partout

406584_10151240333402885_789166129_n.jpg

 
Amis, frères de partout,
il est venu celui qu'on attendait.
Connaissez vous son nom?

Je vais vous le dire et dans vos cœurs
son Nom chantera comme une flûte
dans le silence brumeux de la nuit.

Portes, ouvrez-vous!
Sur les chemins, faites de la place.
Préparez la maison.
Posez des lumières sur vos fenêtres.
Sachez que la longue attente est terminée.
Levez la tête!

Je vous le dis: Il est venu!
Connaissez-vous son Nom?
Je vais vous le dire
et son Nom éclatera
comme des poussières d'étoiles
sur la place du monde.

Aujourd'hui, lumineuse sera la nuit
et resplendissant le jour.
Car il est né l'enfant
qui change le monde.
Connaissez-vous son nom ?

Sur son visage danse le sourire de Dieu.
Il est né, il restera avec nous
et la joie des hommes
devient la joie de Dieu.

Il est né, il reste avec nous
et la souffrance des hommes
devient la souffrance de Dieu.

Il est né, il reste avec nous
et l'amour des hommes
devient l'amour de Dieu.

Il est né, il reste avec nous
et ses paroles portent
la vie en elles comme u
n printemps
gonflé de promesses.

  Connaissez-vous son Nom?
Je vais vous le dire
et je voudrai qu'il reste attaché
à votre coeur.


Il s'appelle EMMANUEL
Il est Dieu avec nous.

 

Père Charles Singer

 

18:54 Publié dans Charles Singer | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 05 mars 2009

Sauver

 

179907_3825058183095_189270681_n.jpg

Sauver,
c'est relever celui qui est tombé, qui s'est blessé,
le hisser vers la lumière et le laver de ses souillures.
 
 
Sauver,
c'est veiller avec soin malgré la fatigue et
l'incertitude pour que la guérison arrive,
c'est se tenir prêt à intervenir au moindre souffle,
au plus fragile des appels,
c'est arracher aux ronces qui déchirent les vêtements et le cœur.
 
Sauver,
c'est donner la tendresse même
quand tout espoir s'en est allé
car la tendresse a le pouvoir de traverser les vallées de la crainte
et de la mort
et de faire se lever, maintenant, l'aurore définitive,
c'est prendre tout contre sa joue comme un enfant qui a peur.
 
 
Sauver,
c'est accourir pour retenir celui qui s'approche avec imprudence
de tous les ravins de la vie,
c'est libérer celui qui s'est enchaîné dans des situations inextricables
et qui s'est soumis aux pouvoirs mauvais.
 
Sauver,
c'est indiquer la lumière qui permet de se faufiler
à travers les taillis de la vie
et de monter sur la montagne
où tous les visages sont transfigurés,
c'est se lier avec de douces attaches
car alors on avance ensemble
et on soutient celui qui est faible, c'est offrir son appui,
à jamais, à celui qui ne sait rien d'autre que s'éloigner et se perdre.
 
 
Sauver,
c'est tracer une croix sur le péché et dire:
«Viens, je t'aime !»
 
Sauver,
c'est donner du pain à celui qui crie à la faim,
c'est se donner à celui qui crie à l'amour,
c'est venir chaque jour et dire:
«Me voici! Que dois-je faire pour ton bonheur ? »
 
 
 
Mon Seigneur et mon Dieu
qui vient sauver les habitants de la terre !

 

Charles Singer

04:11 Publié dans Charles Singer | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook