Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 05 juillet 2013

J’ai pleuré, Seigneur.....

1.jpg

J’ai pleuré, Seigneur,
De rage  parce que je me rêvais
Parce que je ne vivais pas ce que je voulais
Parce que je me faisais une image idéalisée
De moi et du monde
C’est mon rêve que je poursuivais
Et quand j’ai découvert la réalité
J’ai eu un choc
J’ai pleuré
Sur moi
En croyant pleurer
A cause de toi

Alors, tu m’as fait comprendre
Que la vie n’est pas un rêve
Qu’en moi et dans le monde
L’ivraie est mêlée au bon grain
Et que le premier l’emporte souvent sur le second
Jésus en a été la victime
Mais ce n’est pas le dernier mot de l’histoire
Puisque tu l’as ressuscité
Puisque ton Esprit travaille toujours
Pour que la vie l’emporte sur la mort

Tu m’as fait comprendre
Que, malgré mes limites
Malgré mes faiblesses et mes peurs
Malgré mon péché
Tu m’aimes et me fait confiance
C’est même là que se manifeste ta force
Comme elle s’est exprimée le jour de Pâques
Dans cet homme dépouillé, humilié
Qui avait pris sur lui tout le mal du monde
Lui, le Vivant pour toujours

Alors, j’ai pleuré
Non plus à cause d’une image cassée
Non plus par déception ou par dépit
Je n’ai pas pleuré sur moi
J’ai pleuré de joie
A cause de toi
  
Jean Marie Bossard

 

08:52 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 15 avril 2013

Où est le bonheur ?

Où est le bonheur ?

Il est là dans nos coeurs
Il est plein de douceur
Il est fait de chaleur
Qu'on sent de temps en temps !
 

575819_596373550374872_195809462_n.jpg


Il est tout près de nous
C'est plus petit que tout
On Le voit après coup.
Il se cache partout.

Où est le bonheur ?
Il est dans un sourire
Le geste qui vient guérir
Le rêve ou le désir
Qu'on a de temps en temps !

Il danse dans nos yeux
Il chante si on le veut,
Se fait silencieux
C'est un clin d'oeil de Dieu.

Où est le bonheur ?
Il est dans le soleil
Le printemps qui s'éveille
Il est dans les merveilles
Qu'on voit de temps en temps.

Il est dans les oiseaux
La fleur ou le roseau
Il résonne dans l'écho
Du lac ou du ruisseau.

Où est le bonheur ?
Il est là dans nos mains
Il n'est jamais très loin
Il est sur Le chemin
Qu'on prend de temps en temps.

Il est dans Le présent
Il se vit maintenant
C'est de nous qu'il dépend
Chaque jour en tout temps.

Auteur inconnu

06:34 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 04 avril 2013

Garde-moi légère par ta grâce Seigneur

21.jpg

Garde-moi légère par ta grâce
Seigneur
vive et libre
par ta Parole qui relève
dans la fraîcheur de la vie
portée par ton Souffle
comme l'oiseau par le vent

Garde-moi légère par ta grâce
Seigneur
confiante et fragile
pour que s'ouvre en moi
une large place à ta présence
comme le chant de l'oiseau
vient remplir le ciel devant moi

Garde-moi légère par ta grâce
Seigneur
à l'écoute et grave
pour t'apporter révoltes et larmes
quand sonne le tocsin de l'horreur
comme l'oiseau crie au ciel
devant les ruses du voleur

Garde-moi légère par ta grâce
Seigneur
attentive et priante
pour que j'épelle ton nom
sur les terres sèches d'amour
comme l'oiseau inscrit son vol
dans la voile du ciel

Garde-moi légère par ta grâce
Seigneur
active et paisible
grappillant les petits bonheurs
pour un bouquet de louanges
comme l'oiseau fait son nid
pour la fête à venir

Garde-moi légère par ta grâce
Seigneur
en aveu d'impuissance
abandonnée a ta seule bonté
à l'affût des signes d'espoir
comme l'oiseau guette les miettes
qui tombent de ma main

Suzanne Schell

10:33 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 20 mars 2013

Que dirai je au Seigneur ?

 

c.jpg

 

 

La prière est diverse comme l'Amour.


Comme la vie avec l'Autre,
Silence ou parole,
Louange ou reproche,
Plainte ou reconnaissance,
Quête ou rencontre ;
Gestes et regards.

Elle n'est pas monologue, ni mime.


Elle détruit les miroirs,
Mais elle me révèle  dans le regard de l'Autre,
L'Autre est Dieu....et je suis son image,
L'Autre existe...et je suis son reflet,
L'Autre est appel ... et je suis son écho,
L'Autre est la Parole ... et je suis sa réponse,
L'Autre est le souffle ... et je suis sa musique,
L'Autre est l'Esprit ... et je suis le psaume

_________

P. Raguin

23:13 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 18 mars 2013

Louanges à plusieurs voix

 

10931_188876767965_187485567965_3112703_1458964_n.jpg

Tu aurais pu, Seigneur,
créer une seule fleur et
la semer partout sur la surface du monde.
Tu aurais pu aussi mettre les mêmes feuilles sur les arbres et
tu aurais pu choisir un seul vert pour les prés, les plantes et
donner le même brun comme couleur à l’automne.

Mais tu as peint le monde en mille couleurs diverses.
Ce que tu fais pour l’herbe,
qui hier n’existait pas et demain sera brûlée,
Tu le fais mieux encore pour l’homme qui est ton fils.

Tu nous a voulus différents
comme sont diverses les couleurs qui chantent dans les vitraux.
Tous différents, chacun unique,
mais tous ensemble,
nous entrons dans l’harmonie de ton projet,
comme dans un même corps,
les membres sont divers.

Et quand nous répondons à l’appel que tu nous fais,
nous chantons avec les fleurs,
les herbes et les oiseaux,
tous nous chantons merci.

Chamoine Paul Grostefan

06:27 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 21 février 2013

Il n’est de force que d’aimer

65760_1768233450839_1389285469_2003057_6022516_n.jpg

Sur le chantier qu’est le monde
Nous sommes tes ouvriers
Au Royaume que tu nous donnes
Il n’est de force que d’aimer

Attention, la vie étincelle !
À nous de savoir l’accueillir
Chemin de croix, chemin de rêves
Saveur d’espoir en nos désirs.
Mais tu es là, tu l’as promis,
Et le souffle de ton Esprit
Guide nos pas vers l’avenir,
Ouvre nos mains pour mieux servir.

Attention, la vie est fragile !
À nous de bien la protéger.
Vallée de larmes et puis de rires
C’est le lot de l’humanité.
Mais tu es là, tu l’as promis
Et le souffle de ton Esprit
Mets sur nos lèvres la parole
Qui démantèle nos idoles.

Attention, la vie est histoire !
À nous de bâtir de nos mains
Justice et paix comme rempart
Contre le mal, contre la faim.
Mais tu es là, tu l’as promis
Et le souffle de ton Esprit
Signe en nos actes quotidiens
L’Espérance d’un lendemain.

Yves Bouchet

13:32 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 20 février 2013

Enveloppe-nous tous, Seigneur, de ta tendresse

 

164711_183737481661183_100000747973427_463669_3083010_nrédiuit.jpg

Nous avons tous, Seigneur,
des fardeaux à porter.
Cette maladie qui nous frappe,
lèpre ou cancer, pourquoi,
pourquoi, Seigneur ?
Cet enfant handicapé,
ce débile mental profond,
pourquoi, pourquoi, Seigneur ?

Toutes les injustices qui nous brisent, nous révoltent :
le chômage et la misère,
la guerre et la violence,
la dictature et l'exil,
les privations et la faim ;
nous sommes écrasés sous leur poids,
pourquoi, pourquoi, Seigneur ?

Aide-nous, Seigneur, à porter nos croix,
comme tu as porté ta croix.
Et nos croix deviendront des actes d'amour,
elles nous feront participer à la Rédemption.
Alors tout s'éclaire, Seigneur,
au milieu de l'obscurité,
tout prend un sens,
au milieu de l'absurdité.

Que ta croix, Seigneur,
soit notre lumière, notre prière.
En allant, Seigneur, de chute en chute,
tu es allé d'abaissement en abaissement,
jusqu'à te remettre entièrement dans les mains de ton Père.

Donne-nous, Seigneur,
le don de cet abandon. (…)
Regarde, Seigneur, ceux qui tombent,
ceux qui n'ont pas la force de se relever,
ceux qui restent à terre et qu'on écrase encore davantage.
Enveloppe-nous tous, Seigneur, de ta tendresse

Jean-Pierre Dubois Dumée

16:48 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 17 février 2013

Me voici, pour aller chanter dans la chorale de la vie

prières

 

 

Seigneur,

Me voici, pour aller chanter dans la chorale de la vie

Me voici avec ma partition, mon diapason,
mes clés et toutes les notes :

Avec le Do qui commence la gamme
car moi aussi je démarre une année, une équipe…


Avec le Ré, cette note qui est collée à la portée
 et qui me dit que c’est toujours un autre qui nous relie,
 que c’est un même Esprit qui nous unit…


Avec le Mi qui n’a rien de particulier,
 il est sans doute cette humilité qui doit m’aider
à donner la place aux autres et surtout aux jeunes…


Avec le Fa, la note du milieu
qui me dit de savoir toujours garder le juste équilibre
au cœur de nos débats…


Avec le Sol qui donne son nom à la clé,
 il m’apprend à savoir donner des noms à ce que je vis…


Avec le La qui donne le ton
 pour que nos partages deviennent harmonies…


Avec le Si la dernière note,
qui me rappelle que je dois toujours faire attention
à ceux qui sont les derniers, aux plus petits…


Et enfin le Do de l’octave, sa présence me dit
qu’une partition ce n’est pas que 7 notes
 mais que je peux toujours en rajouter ;

Cette huitième note s'ouvre à l'infini
des notes et elle me dit :

" Ouvre-toi à l'infini de Dieu,
à l'infini de la Vie ! "

Me voici donc, Seigneur, avec ma gamme ,
prêt à vivre et à aimer !

 

Père Bertrand Collignon 

09:28 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prières | |  Facebook

vendredi, 15 février 2013

Seigneur, pardonne-nous

réduit.jpg

Seigneur,
ce n’est pas toi qui fait défaut,
c’est nous qui nous rendons absents.
Une fois de plus, pardonne-nous.
Ce ne fera jamais qu’un milliard de fois.
Chacun a toute sa vie pour t’entrevoir,
avant la montée des noires des eaux.
Une vie, même brève,
c’est bien plus qu’il n’en faut.
Alors Seigneur, patiente, pardonne, espère 
et cogne un peu plus fort sur le vieux bois des âmes : travaille.

Christian Bobin

08:39 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 14 février 2013

Voyage

Comme des pèlerins au seuil de leur voyage,
Voici nos mains offertes
pour te donner nos vies.


La porte grande ouverte
sur le chemin des jours,
Nous voulons avec toi partir à l’aventure.


Où tu nous conduiras
nous ne le savons pas,
L’épreuve bien souvent nous voile l’horizon.


Tu es maître du vent,
tu commandes aux tempêtes
Et ta présence toujours apaise notre peur.


L’étoile de Noël brillant au ciel de nuit
Nous invite à te suivre
jusqu’à l’aube de Pâques.


Que ton amour pour nous,
 nous habille de confiance,
Ton pardon est plus fort
que toutes nos trahisons.


En marchant à ton pas
sur les sentiers des hommes,
Nous serons messagers des noces à venir.


Père Claude Brehm

(prêtre spiritain)

04:06 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foi, prière | |  Facebook

dimanche, 03 février 2013

Père......

Père,


fais que toute notre vie soit une prière
qui monte vers Toi comme un feu
et emporte dans sa flamme
tout ce qui est mauvais et impur,
en moi et en autrui,
pour que Tu le remplisses de ton Esprit
et le rendes si bon
qu'il devienne ton bien et puisse Te servir.


 
Seigneur, ne laisse pas le mal en nous,
mais transforme-le ;
rends-nous ouverts à ton action,
même si elle nous fait souffrir ;
permets notre conversion ;
accorde nous tout cela en ton Nom.
Amen.
 
 
Auteur inconnu
 
_______________________
 
image appartenant à ce site.

05:05 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foi, prière, méditation | |  Facebook

mercredi, 23 janvier 2013

Ecouter

 

163155_177155568986041_100000747973427_428435_7525609_n.jpg

 

ECOUTER … est peut-être le plus beau cadeau que nous puissions faire à quelqu’un… C’est lui dire, non pas avec des mots, mais avec ses yeux, son visage, son sourire et tout son  corps : « tu es important pour moi, tu es intéressant, je suis heureux que tu sois là ».

 

Pas étonnant si la meilleure façon pour une personne de se révéler à elle-même c’est d’être écoutée par une autre !

 

ECOUTER…c’est commencer par se taire… Avez-vous remarqué comment les « dialogues » sont remplis d’expressions de ce genre : « C’est comme moi quand… » ou bien : « Ca me rappelle ce qui m’est arrivé… » Bien souvent, ce que l’autre dit n’est qu’une occasion de parler de soi.

 

ECOUTER… c’est commencer par arrêter son petit cinéma intérieur, son monologue portatif, pour se laisser transformer par l’autre. C’est accepter que l’autre entre en nous-mêmes comme il entrerait dans notre maison et s’y installerait s’asseyant dans notre fauteuil et prenant ses aises.

 

Apprendre à écouter quelqu’un, c’est l’exercice le plus utile que nous puissions faire pour nous libérer de nos propres détresses.

 

ECOUTER… c’est donner à l’autre ce que l’on ne nous a peut-être jamais donné : de l’attention, du temps, une présence affectueuse. C’est en apprenant à écouter les autres que nous arrivons à nous écouter nous-mêmes, notre corps et toutes nos émotions, c’est le chemin pour apprendre à écouter la terre et la vie, c’est devenir poète, c’est-à-dire sentir le cœur et voir l’âme des choses.

 

A celui qui sait écouter est donné de ne plus vivre à la surface : il communie à la vibration intérieure de tout vivant.

09:11 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 03 janvier 2013

Père....

76415_503399686361626_1903571438_n.jpg

 
Père, je suis là devant toi dans ce temps de passage,
entre cette vieille année qui meurt et tombe dans l’oubli,
et cette année neuve qui vient,
avec son cortège d’angoisse et d’espérance.
Je suis là avec cette illusion magique
qu’un pan de vie bascule dans le passé,
et qu’un autre s’ouvre tout grand.

Père,
je vois défiler devant moi cette année qui s’achève,
tant de temps perdu, de rencontres manquées,
de blessures reçues ou données,
tant de liens cassés, abîmés ou perdus,
tant d’espoirs déçus ou usés,
et mon désir de tout remettre enfin
entre tes mains de paix, de grâce et de tendresse.

Père, je veux franchir la marche de l’année
allégé de mon fardeau,
et prêt pour de nouvelles chances.
Que ton pardon balaye la poussière du passé,
que je puisse m’élancer vers un avenir nouveau !
 
Jacques Juillard, pasteur

04:46 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 28 décembre 2012

Au coeur des nuits sans étoiles

68725_157561297612135_100000747973427_317911_7768344_n.jpg

 

 
Au coeur des nuits sans étoiles
et des jours sans soleil,
au coeur des foules denses
ou dans le cafard,
au coeur des coeurs
d'où le coeur est absent,
mon Dieu, Tu ne viens pas
et pourtant je T'attends.

Au coeur des temps immobiles
ou demain n'a plus de sens,
au coeur de nos désespoirs
et de nos solitudes,
au coeur, malgré tout,
de nos restes d'espérances,
mon Dieu tu ne viens pas
et pourtant je T'attends.

C'est alors qu'au coeur de ton silence
je T'entends murmurer:
« Je suis au coeur de tes nuits
sans étoiles,
je suis au coeur des temps
que tu crois immobiles,
je suis au fond de ton désespoir
et de ta solitude,
je suis dans la nuit de Bethléem.
Et toi, viendras-tu ?
De toute éternité, je t'attends. »

Albéric de Palmaert

01:14 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 26 décembre 2012

Fais briller Seigneur....

petite animation

http://www.jacquielawson.com/preview.asp?cont=1&hdn=0&pv=3150426

18696_4551413856671_1344312677_n.jpg

 

Fais-nous voir, Seigneur,
ton visage de lumière dans la froidure du matin,
dans la chanson du ruisseau,
dans le cri de l’automne.

Fais resplendir, Seigneur,
ton visage de feu sur la brume des lacs,
sur le corps des arbres,
sur la peau des rochers.

Fais lever, Seigneur,
ton visage de Pâques sur le refrain des heures,
sur la marche des jours,
sur la danse des saisons.

Fais luire, Seigneur,
ton visage de bonté sur la pluie du midi,
sur la rouille des feuilles,
sur la migration des oiseaux.

Fais briller, Seigneur,
ton visage de paix par le murmure des choses,
par la musique des silences,
par le sourire des mots.

Fais-nous marcher, Seigneur,
à la lumière de ton visage
vers les parvis de Jérusalem,
vers les chemins d’éternité,
vers la maison de notre Père.

Jacques Gauthier

03:43 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 06 octobre 2012

Merci

561931_412294318788746_199374970080683_1565272_1521925841_n.jpg

Merci pour ce qui existe,
La joie, l'amitié, le bonheur
 
Merci pour ce que tu crée,
L'amour, la paix, l'égalité
 
Merci pour ce que je peux donner
Ma joie, mon écoute, mon aide

 Merci pour ce que tu peux donner
Par moi, justice et fraternité

 Merci pour ces mots que j'emploie
Ce sont ceux que je ressens
 
 Merci pour ce poème que j'écris
C'est pour te célébrer et te prier
 
Merci pour ce monde imparfait
C'est à nous d'apporter ce qui manque
 
Merci parce que Tu es là
Tu m'aides à mieux le construire…

05:02 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 04 septembre 2012

Je vais au-devant de Celui qui vient

 

121.jpg

 Esprit brûlant,
Substance profonde,
Force immense et vivante,
Centre éblouissant,
Puissance implacable comme le monde
et chaude comme la vie,
Terme et Issue du monde,
Vous dont les mains emprisonnent les étoiles,
Vous qui êtes le premier et le dernier,
le mort et le ressuscité,
Vous qui rassemblez en votre unité exubérante
tous les charmes, tous les goûts,
toutes les forces, tous les états,
C’est Vous que mon être appelait d’un désir aussi vaste que l’Univers,
Vous, mon Seigneur et mon Dieu !

Sauveur de l'activité humaine,
Sauveur de la peine humaine,
Soyez le salut de l'unité humaine
En nous forçant à abandonner nos petitesses
et à nous aventurer, appuyés contre vous,
sur l'océan inconnu de la charité.
Donnez-moi de vous apercevoir,
Même et surtout au plus intime, au plus parfait,
au plus lointain de l'âme de mes frères.
Mon Dieu, faites pour moi, dans la vie de l'autre,
Briller votre Visage.

Je vais au-devant de Celui qui vient.

---------

Pierre Teilhard de Chardin

02:47 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 13 août 2012

le cri de ton frère......

189097_193333520701579_100000747973427_515427_6933784_n.jpg

Si tu écoutais le murmure de ton frère,
oui, celui-là justement qui vit sur ton palier,
dans ton immeuble, ta ville ou ton village,
peut-être l’entendrais-tu dire :
Dis, est-ce que tu m’aimes ?

 


Si tu entendais l’appel de ton frère,
non, ne fais pas le sourd,
sa détresse tu la connais, son regard tu l’as croisé,
tu sais très bien, tu as compris :
Dis, est-ce que tu m’aimes ?

 


Si tu accueillais le cri de ton frère,
ce cri qui perce l’épaisseur de tes occupations,
il est blessé, emprisonné, humilié,
son cri cogne si fort à ta porte :
Dis, est-ce que tu m’aimes ?

 


Si tu dis oui, si vraiment tu l’aimes,
S’il est quelqu’un pour toi,
Prends le risque de passer aux actes.

 


S’il est bâillonné, redonne-lui la parole.
S’il a des fers aux pieds, libère-le.
S’il a faim, donne-lui du pain et plus que du pain.
S’il est à genoux, relève-le.

 


Alors seulement, tu pourras dire :

Seigneur, tu sais très bien que je t’aime
 
Anonyme

20:56 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 11 juin 2012

Les mains de la prière

Les mains de la prière

regards-mains-img.jpg


Toi notre Dieu, tu nous as créés avec un corps,
avec des jambes pour aller à ta rencontre,
avec une tête pour penser,
avec un coeur pour apprendre à aimer.

Toi, notre Dieu, tu nous as donné des mains
pour serrer d'autres mains,
et non pour les fermer en poings violents.
Les mains ouvertes comme une offrande,
comme une prière de demande et de merci.
Les mains qui bénissent, les mains ridées, abîmées,
qui reçoivent le pain de vie.

Toi Jésus avec tes mains, tu as relevé le pauvre, l'exclu...
tu n'as pas jeté la pierre, tu as partagé le pain,
tu as porté ta croix.
Toi Jésus avec tes mains,
tu as fait passer Thomas du doute à la foi.
Les mains du ressuscité nous invitent à espérer,
à nous prendre en main,
à ne pas baisser les bras devant la mort et l'isolement.

Toi notre Dieu, apprends-nous à mieux partager,
parce que nos mains sont telles que nous les utilisons,
elles sont le prolongement du coeur,
elles disent notre façon d'aimer,
elles deviennent ainsi tes mains,
celles qui donnent la Vie.

01:20 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 03 mai 2012

une si petite douceur

  

Si vous essayez de me prendre,
vous resterez les mains vides,
si vous pensez m'apprivoiser,
vous allez vous décourager.
Je ne ressemble à rien,
on me tricote à l'envers,
Je fuis les mondanités et les mots bétonnés.
J'arrive quand les autres partent,
J'ai pour maison le sable de l'instant.

Mais si l'accueil sonne juste,
je m'attarde volontiers.
J'ai besoin de trois fois rien,
une chaise de paille dans un coin.
Je n'entre pas chez ceux qui sont repus,
je viens chez les petits
Qui ont pour pain la faim
Et le désenchantement.

Je prends l'escalier de service,
j'arrive dans leurs disputes et leur désordre,
Je me glisse dans les draps de leur vie
Et les surprends
Comme une douceur, une si petite douceur.

Je caresse leurs cheveux,
ils respirent sous le souffle de ma main
Et le ciel est plus large,
et la terre plus chaude.

Sans comprendre ils se lèvent
au milieu des décombres,
Ils ramassent leurs larmes une à une,
Aucune ne doit se perdre.
Nous les plantons au bord de la fenêtre
Chacune a son histoire, son terroir.
Et de les savoir là, ils sont plus légers.
Ce n'est pas que tout soit clair,
Mais leurs yeux sont lavés, demain peut s'envisager,
Et moi les laisser.
Car beaucoup d'autres guettent mon passage,
Je suis de tous les voyages.
On me reconnaît au battement d'aile
qui effleure les visages,
A la trace du désir
qui soudain déplie le cœur.
De toujours à toujours nouée à l'invisible travail
D'ensemencer le monde et de grandir les êtres,

J'ai nom
"Espérance" !
Pasteur  Francine Carillo
__________________
image trouvée sur le net
 

13:05 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foi, prière | |  Facebook