Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 26 janvier 2014

Conversion de saint Paul

!cid_839E536E-7A4F-4D25-94AF-C50395A13771.jpg

 

      Le bienheureux Paul qui nous rassemble aujourd'hui
a éclairé la terre entière.

 Il a été aveuglé à l’heure de son appel,
mais cette cécité a fait de lui un flambeau pour le monde.

Il voyait pour faire le mal ;

dans sa sagesse Dieu l’a aveuglé afin de lui
donner la lumière en vue de faire le bien.

Non seulement Dieu lui a montré sa puissance ;
il lui a révélé aussi le cœur de la foi qu’il allait prêcher,
 lui disant de fermer les yeux,
c’est-à dire de chasser les préjugés
et les fausses lumières de la raison
pour accueillir la bonne doctrine,

« devenir fou pour être sage »
comme il le dira plus tard

 (1Co 3,18)… 

      Bouillant, impétueux, Paul avait besoin d'un frein énergique
pour ne pas être emporté par sa fougue
et mépriser la voix de Dieu.

Dieu a donc d'abord réprimé cet emportement,
il apaise sa colère en le frappant de cécité,
puis il lui parle.

Il lui a fait connaître sa sagesse insondable,
pour qu’il reconnaisse celui qu'il combattait
et comprenne qu’il ne peut plus résister à sa grâce.

Ce n’est pas la privation de la lumière qui l’aveugle ;
c’est la surabondance de la lumière… 

      Dieu a bien choisi son moment.
Paul est le premier à le reconnaître :

« Quand il a plu à celui qui m’a choisi dès le sein de ma mère
et m'a appelé par sa grâce,
il m'a révélé son Fils »
(Ga 1,15s)…

Apprenons donc de la bouche de Paul lui-même
que personne n’a jamais trouvé le Christ tout seul.

C'est le Christ qui s'est révélé
et qui s’est fait connaître.

Comme le dit le Sauveur :
« Ce n'est pas vous qui m’avez choisi,
mais c'est moi qui vous ai choisis »

(Jn 15,16).

S. JEAN CHRYSOSTOME

________

image : prise sur le web

texte:AELF

montage : Nicole

 

00:38 Publié dans BONNE NOUVELLE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.