Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 août 2012

le cri de ton frère......

189097_193333520701579_100000747973427_515427_6933784_n.jpg

Si tu écoutais le murmure de ton frère,
oui, celui-là justement qui vit sur ton palier,
dans ton immeuble, ta ville ou ton village,
peut-être l’entendrais-tu dire :
Dis, est-ce que tu m’aimes ?

 


Si tu entendais l’appel de ton frère,
non, ne fais pas le sourd,
sa détresse tu la connais, son regard tu l’as croisé,
tu sais très bien, tu as compris :
Dis, est-ce que tu m’aimes ?

 


Si tu accueillais le cri de ton frère,
ce cri qui perce l’épaisseur de tes occupations,
il est blessé, emprisonné, humilié,
son cri cogne si fort à ta porte :
Dis, est-ce que tu m’aimes ?

 


Si tu dis oui, si vraiment tu l’aimes,
S’il est quelqu’un pour toi,
Prends le risque de passer aux actes.

 


S’il est bâillonné, redonne-lui la parole.
S’il a des fers aux pieds, libère-le.
S’il a faim, donne-lui du pain et plus que du pain.
S’il est à genoux, relève-le.

 


Alors seulement, tu pourras dire :

Seigneur, tu sais très bien que je t’aime
 
Anonyme

20:56 Publié dans PRIERES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.