Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 12 janvier 2011

ste Marguerite Bourgeois

Sainte Marguerite Bourgeois

Fondatrice de la Congrégation Notre-Dame de Montréal

!cid_46736066-E62C-49A6-9018-8CA31F760C9B.jpg 
(1620-1700)
 


Marguerite Bourgeois naît à Troyes, en France,
le Vendredi Saint, 17 avril 1620.
 
Elle fut préparée longuement par des voies toutes providentielles à sa mission future.
 
A vingt ans, lors d'une procession, la Sainte Vierge la regarda et lui sourit. Dès lors, Marguerite renonça aux parures et aux amusements de son âge et entra dans la Société des Enfants de Marie dont elle devint la présidente.

Dix ans plus tard, le jour de l'Assomption,
Jésus-Enfant, (âgé de trois ans,) lui apparaît dans l'Hostie de l'ostensoir.
Il embrase son coeur des flammes de la divine charité, lui inspire un souverain mépris pour tous les biens terrestres et lui communique une immense soif des âmes.

En 1653, Marguerite Bourgeois s'embarque pour le Canada
à trente-trois ans.
La Vierge lui dit: "Va, Je ne t'abandonnerai pas."
 
Quatre années s'écoulent avant qu'il lui soit possible de se vouer à l'éducation chrétienne des enfants.
En attendant, sa charité s'étend à tous: elle visite et sert les malades, ensevelit les morts, console les affligés, catéchise les colons.

Dorénavant, sa tâche consistera à former et diriger une communauté religieuse enseignante non cloîtrée.
 
En 1658, elle jette les bases de son institut en ouvrant la première école de Ville-Marie dans une étable
cédée par Monsieur de Maisonneuve.
Elle s'adjoint des compagnes, qu'elle initie à son oeuvre.
 
De là surgissent les "petites écoles"disséminées sur les côtes
de la Nouvelle-France.

L'oeuvre sociale de Mère Bourgeois n'est pas moins admirable que son oeuvre d'éducation.
Son dévouement la met au service des jeunes ménages d'alors.
 
Elle héberge chez elle les Filles du Roi, les guide et les dirige, inculquant en elles les sérieux devoirs de l'épouse et de la mère. Elle demeurera la conseillère de ces jeunes femmes auprès de qui elles chercheront toujours réconfort et encouragement pour la pratique des vertus.

L'ingéniosité de Marguerite Bourgeois se révèle dans des créations de toutes sortes: ouvroir pour les jeunes filles et les épouses, école normale pour la formation de ses compagnes dans l'éducation, oeuvre des Tabernacles qu'elle fonde avec la recluse Jeanne Leber, congrégation pour jeunes filles.

Après quarante-sept ans de travaux bénis du Ciel et de la Sainte Vierge, Marguerite Bourgeois s'éteint à quatre-vingts ans,
avec la réputation d'une âme éminente en sainteté.
 
Le 12 novembre 1950, dans une cérémonie solennelle à Saint-Pierre de Rome, Pie XII la déclarait bienheureuse.
 
  Elle fut canonisée en 1982 par Jean-Paul II.
______________________

Marguerite Bourgeois par une religieuse de la Congrégation Notre-Dame.
 (Résumé de); Collection "Ville-Marie" no: 8, éd. 17 avril 1941.
montage: Nicole

13:37 Publié dans Saints | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.